A huntress' story

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  juju80330 le Jeu 14 Aoû - 0:22

Super ton histoire continu !!
J'adore ! Very Happy
avatar
juju80330

Messages : 29
Date d'inscription : 13/08/2008
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  Julien le Jeu 14 Aoû - 1:30

Aller hop, je suis motivé, la suite.

Chapitre 9:

"-Ca va? fit Drake en se tournant vers la charmante jeune fille.
-Oui, répondit-elle, un peu essouflée par leur combat.
-Va falloir que je me lave, ca va commencer a s'incruster sinon, dit-il tranquilement en regardant tout le sang.
-Oui, et prenons ce qui est utile, et laissons la carcasse aux Dromes, ils la méritent bien..."
Drake retourna vers Genesis, qui était bien plus loin qu'il ne le pensait, et nettoya son armure. Genesis avait vu leur combat, mais préféra ne rien dire pour le moment. Pendant ce temps-ci, Jenny s'occupait du cadavre, tache qui la dégoutait, le Khezu était encore plus répugnant les entrailles a l'air que vivant. Le cerveau était par terre, a deux pas d'elle. Les cerveaux des wiverns étaient depuis toujours l'un des composant se revendant le plus cher, et elle fit donc bien de rapidement le transporter chez Genesis et Drake, pour le ranger dans une sorte de sac en cuir. Elle retourna a la carcasse, et commenca maintenant a retirer la peau de la bete, sans doutes le pire. Il fallait tirer fortement, si possible ne pas la déchirer, et d'en garder un grande partie en aussi bon état que possible. C'était répugnant, en arrachant la peau, elle devait séparer la peau des muscles et de la graisse du Khezu, qui représentait un bonne partie de sa masse, pour résister au froid des grottes et des montagnes, dans lesquelles il habitait habituellement. Elle eut peine a ne pas vomir a plusieurs reprises, mais se retint. Mais elle toucha l'estomac, qui se vida a ses pied, une odeur infecte s'en échappa, et cette fois si elle vomit, et elle s'assit un instant dans l'herbe, la ou le sang n'avait pas giclé. Elle se releva apres un quinzaine de minutes, et vit dans la bouillie s'étant échappée de l'estomac, quelque chose qui ressemblait fortement a un coprs humain. Elle ne pouvait plus, elle couru chez Genesis et Drake, et leur dit de finir a sa place. Elle était détruite, choquée. Trois heures plus tard, les Dromes étaient sur le cadavre, et dévorait les restes. Ils dormirent sur place, et repartirent le lendemain matin, aux aurores. Ils coururent sur leurs Dromes toute la journée, et une grande partie de la nuit. Ils arriverent dans un petit village de paysans, et eurent la chance de trouver une grange remplie de paille, dans laquelle ils passerent une courte nuit, de peur d'etre trouvés par les paysans au matin. Ils repartirent, et étaient a présent a deux jours de Jumbo. Ils ne s'arreterent plus que pour de courtes pauses, ils voulaient arriver. A une dizaine de kilometres de Jumbo, Genesis décréta qu'il faut se débarasser des Velocidromes, car ils attirraient inutilement l'attention des gens sur eux. Il leur avait aussi révélé son intention de les suivre sur l'autre continent, loin de l'Académie et de ses espions.
Genesis s'occupa de tuer ses betes, et ils partirent tous trois en ville, bien chargés de leurs composants récupérés sur le Khezu rouge. Ils commencerent a rechercher un artisans, chez qui ils pourraient vendre tout cela, et ils en trouvèrent un, qui leur donna 15600z pour ce qu'ils avaient amassé. Et ils financerent leur voyage avec cet argent. Ils eurent beaucoup de mal a s'orienter dans cette gigantesque ville, sur le marché, des stands de marchand d'armes, des vieilles sorcieres vendaient des potions a divers effets étranges, des Felynes et autre drole d'animaux proposaient leurs services dans des restaurants de grande classe, et surtout, partout des chasseurs. S'ils n'avaient pas été obligés de fuire, ils auraient tous préféré rester dans cette cité incroyable, mais hélas, ils étaient souvent confrontés a leur passé, en voyant par exemple des chasseurs de la guilde marchant avec des Kut-ku accroché a des chaines, des Gypcéros et d'autre monstre, tous la pour se rendre au Colysé, ou l'on organisait des combats entre les hommes et les monstres.
Ils trouvèrent enfin cette espece de mongolfiere, qui était tirée par des Rathalos et des Rathians. Ils achetèrent leur billets, mais avaient encore un peu de temps avant le départ, et il leur restait aussi de l'argent. Drake décida donc de s'acheter une nouvelle sorte d'arme, qui pouvait aussi bien frapper que tirer des sortes de balles explosives. Cette arme semblait terriblement puissante, et lui plaisait par son style intéressant. Et ils monterent dans la mongolfiere, qui partie peu apres. Cet engin était incroyable, sa vitesse était grande, et l'on avait une vue incroyable. Jenny et Drake étaient seuls ensembles, pour la premiere fois depuis bien longtemps:
"-Nous sommes enfin en paix maintenant, nous n'avons plus rien a craindre, nous sommes loin de l'Académie, en route pour un nouveau continent, toi et moi... dit Drake a sa belle, en la prenant dans ses bras musclés.
-...
-Tu ne dis rien, tu n'es pas contente? demanda-t-il, l'air soucieux du bien-etre de son amour.
-Si, je suis heureuse, d'etre ici, avec toi, mais... Je ne sais pas si cela suffira a régler nos problemes, l'Académie est partout, peut etre ne seront nous plus recherchés la-bas, mais tout de meme, j'ai peur Drake...
-Ne t'en fais pas, peu importe qui, s'il se dresse devant nous, je l'abattrai, pour que nous puissions vivre tranquiles, toi et moi, et il déposa un baiser sur son front.
-Ne dis pas cela, je ne veux plus de problemes, j'aimerais vivre notre vie de chasseur, et ne plus pensé a l'Académie..."
Elle disait cela, quand tout d'un coup, la mongolfiere fraina brusquement, puis redémarra. Jenny et Drake se précipitèrent a l'avant, ou Genesis était déja. Il y avait deux créatures monstrueuses qui crachaient des jets de flamme sur les Rathalos et les Rathians atelés a la nacelle. Le responsable du véhicule était déja la, avec deux autres chasseurs, tous trois équipés de fusarbaletes basiques, qui tiraient des munitions tout aussi basiques, et qui semblaient absolument sans effet. Aucun de nos trois héros n'avaient jamais vu ces créatures attaquant la nacelle. L'un des deux monstres avait une crinière magnifique, d'un rouge vif. Son corps écailleux était lui aussi pourpre et avait quatres puissantes pattes violettes, dotées de griffes acérées. Ses longues ailes étaient faites d'une épaisse membrane de cuir, liant les différents doigts composant son aile, de couleur beige. Sa queue n'était pas tres longue, et il y avait une petite touffe de poils au bout. Ce monstre avait une tete de lion, de magnifique cornes courbées en arriere, et d'énorme crocs, dépassant de sa gueule, qui crachait sans cesse un jet de flamme, qui touchait inexorablement les pauvres Rathalos et Rathians. La deuxieme créature, était le sosie du premiere monstre, mis a part au niveau de sa couleur, qui était le violet pour tout son corps, et sa criniere bleue. Au lieu des deux cornes, il avait une sorte de couronne d'un bleu pale. Les ailes, quant a elles, étaient bleues, et il y avait des tache noires dessus. De meme, ce monstre crachait des flammes sur les pauvres betes, qui se défendaient tant bien que mal, avec leurs boules de feu. Le responsable et ses chasseurs criaient des instructions rapides aux passagers:
"-Ne vous approchez pas, nous nous occupons de tout! Ne vous en faites pas! criait le responsable aux clients.
-Je croyais qu'ils étaient plus dans la zone, que des chasseurs les avaient exterminés, dit doucement un des chasseurs au responsable.
-Je sais, apparament, ces chasseurs ont mentis...
-Nous ne pouvons rien faire, ce Teostra et cette Lunastra sont trop forts pour nous, nous avons besoin d'aide, envoyez les aigles pour demander du secour!", criait le responsable au pilote.
Drake, Genesis et Jenny avaient tout entendu, et se présentèrent aux hommes pour leur proposer leur aide. Drake et Genesis n'attendirent pas de réponse, ils sautèrent sur le dos d'un Rathalos, et commencèrent a se battre contre les deux monstres. Cela était particulierement dur, puisqu'ils risquaient a tout moment de perdre l'équilibre a cause du vent et des attaques des monstres. Mais ils se battaient comme jamais, Drake se servi de sa nouvelle arme, tandis que Genesis défendait tant bien que mal les Rathalos et les Rathians avec l'aide de son Epée Vengeresse. Alors que Drake s'approchait un peu plus des deux monstres, il dut hurler de douleur: L'air tout autour d'eux étaient monstrueusement chaud, et il venait de subir une assez grave brulure. De plus, les deux betes commencaient maintenant a le viser avec leur flammes. Jenny avait vu cela, banda son arc, et décocha une premiere fleche, qui toucha la Lunastra a la pattes arriere gauche. La bete hurla, de rage plutot que de douleur, et fonca sur la nacelle.
"-En aucun cas le ballon ne doit etre percé, ou nous tomberont tous dans le vide! cria le responsable, en tirant une munition explosive relativement faible dans le torse de la Lunastra, qui explosa a l'instant.
-Je fais de mon mieux pour les garder a distance! répondit Jenny, tout en tirant trois fleches, dont deux touchèrent la Lunastra, la troisieme se perdit au loin, avant de tomber dans l'océan qu'ils survolaient.
-Genesis, je ne peux plus, j'ai trop mal.. dit Drake avant de s'évanouir.
-Prenez soin de lui! cria Genesis au reste de la nacelle, en leur lancant Drake. Il brandit son épée, et frappa le Teostra, qui s'ébroua et cessa de cracher des flammes, puis reprit de plus belle.
-Draaake! Prenez ca!" Jenny balanca des herbes et autres produits médicinaux aux passagers, qui s'occupérent dr Drake.
Le malheureux chasseur grognait de douleur. Genesis, quant a lui, était dans un état second, criait qu'il le faisait pour Yuna, qu'il la vengerait, et Jenny, décochait fleche sur fleche, son arc en Hermitaur chantait comme les rossignols au frai matin. Elle avait réussi a planter plusieurs fleches dans les cotes des deux betes. L'un des chasseurs, prit une munitions particulierement intéressante de sa poche, qui semblait fissurée en cinq parties. Il la mit dans son arme, et tira sur le Teostra. La munition explosa une premiere fois, puis une deuxieme explosion, une troisieme, une quatrieme et enfin une cinquieme. La bete hurla, cracha un impressionant jet de flamme dans les airs, se retourna, et s'envola au loin, avec une vitesse incroyable avec la Lunastra, la nacelle était encore en état de voler, mis a part qu'elle avait commencé a bruler par endroit, mais rien de suffisament grave pour devoir faire demi-tour. Genesis revint a l'intérieur, et alla aupres de Drake, de meme que Jenny, qui commenca a s'occuper de lui, et qui envoya tous les curieux se faire voir. Le responsable et les deux autres chasseurs vinrent, et remercièrent les trois chasseurs.
"-Merci beaucoup, sans vous, nous étions perdus, dirent-ils, en s'agenouillant devant eux et un s'inclinant.
-Ce n'est rien, nous devions le faire, c'est notre travail, dit Genesis, tandis que Jenny restait penchée sur son Amour.
-Pourquoi partez vous? le continent d'Akihito aurait besoin de chasseurs comme vous, il y a la Guilde des Chasseurs la bas, a l'archipelle d'Hokaido un peu comme l'Académie, et ils n'ont pas besoin d'aide que je sache..
-Nous avons nos raisons, et maintenant, laissez-nous, Drake a besoin de repos, fit froidement Jenny, par dessus son épaule, tout en tout en mettant un bandage a une des brulure, qui était a présent une plaie, du a l'immense chaleur a laquelle Drake s'était exposé.
-Nous voulions juste vous remercier, excusez moi", et ils partirent.
Genesis ne resta pas aupres d'eux, il alla voir les magnifiques betes, qui volait a grande vitesse en tirant la nacelle derriere eux. Dans quelques jours, ils seront a Hokaido, et Genesis souriait face au soleil couchant, tandis que Jenny regardait amoureusement Drake, qui guérissait doucement mais surement.

Voila pour aujourd'hui, j'espere que ca vous plaira les gens, la suite une autre fois. Pas beaucoup de gore cette fois, mais c'est parce que les combats dans les airs, on peut pas trop se battre, enfin, je reste réaliste dans mhf moi Very Happy


Ciao ciao
avatar
Julien
AdminHunter

Messages : 95
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 26
Localisation : En Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  Julien le Ven 15 Aoû - 13:09

Yo, deux jour que c'est la et personne n'a mis de commentaires Sad
Pauvre de moi Razz
avatar
Julien
AdminHunter

Messages : 95
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 26
Localisation : En Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  ratosier le Ven 15 Aoû - 13:49

désolé j'avais oublié d'y répondre mais que veut tu on va tout le temps te répéter les memes choses : continue j'adore ton histoire ou encore :
ton histoire est géniale j'lardore !
avatar
ratosier
GraphistHunter/Chercheur D'Infos

Messages : 183
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 23
Localisation : LONGEAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  juju80330 le Sam 16 Aoû - 0:04

Désolé j'avais pas encore lu la suite^^
Super !!
Vivement la suite Very Happy
avatar
juju80330

Messages : 29
Date d'inscription : 13/08/2008
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  ratosier le Dim 31 Aoû - 22:40

LA SUITE !!!

_________________


pas de pitié pour les wyvernes
avatar
ratosier
GraphistHunter/Chercheur D'Infos

Messages : 183
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 23
Localisation : LONGEAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  Julien le Lun 1 Sep - 18:58

Aller, chapitre 10 les gens Wink

Chapitre 10:

Il commencait a faire nuit quand le ballon amorcait sa descente. Les betes a l'avant étaient affaiblies par le combat de plus tot, et se laissait plutot planer que de battre des ailes. On voyait en bah des Gypcéros dressés qui illuminait le lieux d'attérissage en faisant des flash de lumiere grace a leur organe cristalin situé sur la tete. Lentement mais surement, le ballon attérissait, les Rathalos et les Rathians furent détachés et ramenés dans leurs enclots. A la sortie du véhicule, le responsable remercia encore les trois chasseurs, et leur donna une sorte de prime, pour l'aide apportée. Il leur donna de l'argent, de quoi vivre pendant au moins un mois. Ils étaient enfin sur le continent d'Hokaido, et ils pourraient enfin vivre tranquilement. C'est pour le moins ce qu'il pensèrent, jusqu'a ce qu'il virent les premieres affiches. Des avis de recherche adressés avec les portraits de Jenny et de Drake.
"Recherchés mort ou vifs, prime de 1 500 000z a celui qui trouvera ces deux chasseurs renégat a l'Académie des Chasseurs". Et il y en avait des dizaines. Partout, a chaque coin de rue. C'était encore pire qu'a Akihito, et ils venaient juste d'arriver. Genesis l'avait aussi vu. Et ils devaient maintenant se séparer, comme les avait prévenu Genesis, il voulait recommencer une vie sur ce continent, tout laisser derriere lui. Apres de rapides adieu, il partit sans se retourner, emmitouflé dans sa cape de cuir pourpre... Jenny se souvenait encore de ses yeux rougeoyant tel deux rubis embrasés, et elle s'était fortement attachée a lui, malgré le peu de temps qu'ils avaient eu pour faire connaissance. Drake quand a lui, était toujours aussi fasciné par les talents énormes de Genesis, et espérait un jour le revoir, et chasser avec lui. Mais ils n'eurent pas beaucoup de temps, ils étaient au beau milieu de la ville, et les gardes patrouillaient sans cesse. Certains hommes avaient l'insigne de l'Académie sur leurs équipements, ils purent en conclure qu'ils n'avaient guere de chances de rester entier dans cette grande ville. Ils se dirigèrent vers les murailles de pierre grise, sur lesquelles patrouillaient les gardes, armés de fusarbaletes simples. Drake se sentait maintenant beaucoup mieux, et tenait Jenny par la main, et la tirait parfois, lorsque celle-ci entendait les bruits des Aptonoth sur lesquels patrouillaient les gardes et restait paralysée de terreur. Soudain, un groupe de soldats se trouvait juste devant eux. Derriere, impossible de fuire, d'autres gardes passaient. Jenny était pétrifiée, Drake se préparait mentalement au combat, inévitable. Il remonta un pan de son écharpe de soie sur le bas du visage, pour cacher celui ci, et mieux pouvoir respirer lorsqu'il lancerait sa bombe de fumée. Il dit a sa bien-aimée d'en faire autant, en la serrant dans ses bras, une derniere fois peut-etre, il lui chuchota quoi faire.
Les gardes s'arretèrent en face d'eux, et l'un d'entre eux commenca a s'approcher, fusarbalete pointé vers eux. Drake passa lentement la main dans sa sacoche, saisie un petit objet rond, et lanca violemment cet objet sur le sol, et une épaisse fumée noire s'en dégagea immédiatement, Drake saisit la main de Jenny, et il coururent dans la nuit, au travers de la fumée, entendant les balles siffler a leurs oreilles et froler leurs corps. Leurs corps entrainés a la course aux wiverns leur conférait un avantage, de meme que leur équipement de cuir de kelbi léger, bien que sans grand pouvoir défensif. Ils arrivèrent vite aux remparts de la ville, et a une première porte menant a l'intérieur du pays, vers le nord. Au sud, où ils se situaient a présent, il faisait déja un climat glaciale, ils n'osaient meme pas imaginer le nord. Mais ils n'avaient guere le choix, et courir, mais les gardes sur les murailles les avaient repéré, et avaient commencé a refermer la herse. La chasseresse couru, banda son arc et tira une volé de flèche sur les gardes refermant la grille, qui furent criblés de flèches, tandis que Drake protégeait Jenny de son imposante épée, de facon a la protéger des multiples tirs des gardes. L'alarme fut sonnée, et bientot tous les gardes se ramèneraient, Drake le savait tout aussi bien que Jenny, c'est pour cela qu'il fallait fuir au plus vite, au risque d'y périr. Drake s'élanca, trainant son épée derriere lui, et enfonca profondément sa lame dans le ventre d'un des gardes, inclina la lame vers la droite, fit effectuer un mouvement de celle-ci, coupa la colonne vertebrale du pauvre garde, l'épée ressortit de la premiere victime, qui s'effondra dans une flaque de sang, avant de trancher la gorge d'une autre garde, qui n'eut meme pas le temps de faire un geste en guise de protection, aussi futile eu-t-elle été, il était déja mort. La chasseuse était dans une sorte de frénésie dont elle ne sortait plus, elle tirait plus vite que jamais, les fleche se suivaient, trouaient une fois, deux fois, cinq fois meme le meme garde, ils s'effondraient tous en silence, le seul bruit se faisant entendre était le chant de son arc, des corps s'affallant, des tirs des hommes, et d'os broyés, de chaires coupées. Drake attrapa sa bien-aimée par le poignet, et la tira sous la herse, presque entierement abaissée, et ils fuirent dans la nuit, poursuivit par les tirs adverses. L'un de ces tirs, avait provoqué une multitude d'explosions tout autour d'eux, et ils pouvaient se montrer heureux de ne pas avoir senti grand chose de plus qu'une forte chaleur et quelques brulures pas trop importantes. Ils fuirent dans la foret enneigée des plaines nord de Hokaido, mains dans la mains, dans un début de tempete de neige.
Toute la nuit, ils marchèrent, ils étaient profondément enfoncés dans la foret, la neige leur arrivait aux hanches, et la progression était loin d'etre simple. Parfois, ils entendaient les rugissements des Blangos, qui sautaient d'arbres en arbres, loin au dessus de leurs tetes, chassant des chauve-souris sans doute. C'est alors qu'un hénissement retentit, avant de faire place a une lumiere bleuté électrisante. Les deux chasseurs eurent juste le temps d'éviter le corps d'un blango carbonisé tombant a terre. Peu apres, une multitude de lumiere blanches ou bleutées, cela dépend des gens soit-disant, s'avancaient lentement dans leur directions, en marchant sur la neige, sans s'y enfoncer pour autant, c'était tout bonnement magnifique. Les Kirins semblaient flotter au dessus de la neige, ils étaient 9, et on ose dire que ces betes sont rares... Les deux chasseurs étaient encerclés, les betes se rapprochaient de plus en plus, et ils ne savaient que faire. Mais les Kirins n'attaquaient pas. Ils regardaient nos deux héros, parfois l'un des Kirin invoquait un éclair ou deux, pour tuer des Blangos passant, qui s'affallaient mollement par terre, mais ils ne bougeaient pas. Puis, l'un deux, plutot fin, une magnifique criniere blanche ondulant, alors qu'il n'y avait pas de vent, s'approcha d'un des cadavre, et le poussa vers les deux chasseurs, qui étaient d'ailleurs affamés, il faut le dire. Les Kirins se retournèrent, et repartirent, doucement, tel des spectres, toujours en marchant de cette facon.. planante.
Drake commenca a ramacer du bois, et a allumer un feu, pour faire griller la viande des Blangos. C'est pas comme s'ils avaient le choix pour manger... Il se retourna alors vers sa compagne.
"-C'est étrange, qu'ils ne nous aient pas attaqués.. fit il pensivement. Ce n'est pas dans leur habitude d'épargner les voyageurs d'apres ce que j'en sais...
-Non en effet.. c'était assez impressionant de voir ces créatures, c'est la premiere fois que j'en ai vu... C'est beau, et ca semble terriblement puissant..
-On a plus qu'a manger ce qu'ils nous ont "offert".."
Et ils firent griller la viande, et la mangèrent en silence, avant de se remettre en route, pour creuser l'écart avec la ville, et pour ne pas geler. Drake tenait la main de Jenny dans la sienne, pour la réchauffer, mais elle avait froid, et était épuisée. Ils s'arretèrent, alors que la lune c'était levée depuis longtemps, et qu'il avait cessé de neiger depuis tout aussi longtemps. Ils s'arretèrent enfin, la chasseuse s'affala contre un tronc d'arbre, et son compagnon amassa des branches et des feuilles mortes, qu'il ne tarda pas d'allumer. Il alla au coté de son amour, et la prit dans ses bras. Ils commencèrent a se caresser, a s'embrasser, et ils se réchauffèrent rapidement. Entre deux baisers, Jenny dit, les yeux mis-clos, a son bel ami:
"-Je t'aime Drake, je ne veux te perdre pour rien au monde.
-Moi aussi je t'aime..
-Ne dis pas ca pour me faire plaisir.
-Ce n'est pas pour te faire plaisir."
Et il continuèrent ainsi, sans plus, n'oublions pas qu'il sont en pleine foret, dans la neige enfin.
Le lendemain, apres avoir un peu dormi, mais apres avoir souffert du froid surtout, nos deux chasseurs se levèrent, doucement, et reprirent leur chemin, main dans la main. Ils sortirent bientot de la foret, pour avancer vers un petit village, entouré de petits remparts de bois, de deux metres de haut. Les maisons étaient de pierre, ridiculement petites aussi, les cheminées fumaient toutes. Drake alla frapper a une porte, et un petit vieux se montra a lui. Il lui arrivait au hanche pas plus. Le petit vieux lui demanda ce qu'il veut, et Drake lui dit que lui et sa compagne avaient besoin de se reposer un peu, avant de reprendre la route. Le petit vieux observa attentivement Jenny, se lécha les lèvres et dit une phrase ressemblant a peu pres a: "Et bien, elle est drolement chaude votre camarade, va falloir qu'elle dorme dans ma chambre pour me réchauffer, je lui en ferai voir de toutes les coul..". Ils entrèrent, mais la chasseuse dormit avec Drake, et non avec le petit vieux. Ils furent réveillés par la femme du vieillard, une petit femme, haute comme trois pommes, qui leur dit de fuir, des hommes en armures ayant prit la place du village et anoncé la fouille du village, a la recherche de deux fuyards, dont les portraits ressemblaient exactement aux chasseurs. Ils la remèrcièrent pour tout, et repartir, en courant une fois de plus. Ils étaient tous deux exténués de devoir fuir, et retournèrent dans la foret, ou Drake se mit au travail pour construire un logement digne de se nom. Il allait souvent chez le petit vieux, pour dormir la nuit, et pour demander de l'aide, notamment pour les pierres et le toit. Quelques semaines plus tard, Drake était devant son nouveau logis, fier de son travail. La cabane, faisait deux étages, étaient toute de bois et de pierre, disposait de petites fenetres, sans verre, mais avec des volets que l'on pouvait faire glisser sur les cotés, au cas d'une attaque pour tirer avec une arc ou d'autre armes de tir. La maison disposait aussi d'une petite tourelle de pierre, sur laquelle se trouvait une invention du petit vieux, qui était en fait forgeron, et reconnu dans Hokaido comme le meilleur forgeron des 7 continents, une sorte d'arbalete géante, pouvant tirer d'énormes pieux, simples ou explosifs. La demeure de nos deux chasseur était au plus profond de la foret, d'ailleurs réputée pour le danger permanent d'une attaque quelque peu wivernienne ou dragonienne, ce qui leur assurait sécurité vis a vis des gardes et de l'Académie. Mais, les attaques de Blangos étaient nombreuses, de meme pour quelques insectes hivernaux, tels des Vespoids, qui s'adaptaient, ou encore de Velocipreys blanc, aussi Giapreys. Mais un soir, il y eu meme plus que de simples créatures...

Mais ca, c'est pour la suite!
Alors donnez moi vos commentaires, et dites moi si vous aimez pas surtout.

Bon, voila pour aujourd'hui.. j'espere que ca vous plait, commentez ce qu'il faut changer tout ca.
avatar
Julien
AdminHunter

Messages : 95
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 26
Localisation : En Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  ratosier le Lun 1 Sep - 20:08

C'EST GENIALE mais des galipettes dans la neige sa aurait bien tenu chaud non ?? xD très belle histoire dis si j'arrive dans l'histoire fais en sorte que je les sauve et que je sois plus du genre je me la raconte et au début sa passe pas très bien mais après sa s'améliore xD voila ^^

_________________


pas de pitié pour les wyvernes
avatar
ratosier
GraphistHunter/Chercheur D'Infos

Messages : 183
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 23
Localisation : LONGEAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  Julien le Lun 1 Sep - 20:43

Ah ouais, c'est vrai, je te l'avais promis ^^
Lol on verra ce que je peux faire =D et puis, non, des galipettes dans la neige, ca fait tres froid, oui ca tiens chaud, mais on peut pas b**der quand on a froid, et de meme, elle n'aurait pas pu se réchauffer plus que ca dans la neige, la pauvre Jenny. Content que ca t'ait plus Wink
avatar
Julien
AdminHunter

Messages : 95
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 26
Localisation : En Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  ratosier le Lun 1 Sep - 23:05

lol je sais je déconné et la rencontre avec les kirin j'adore ^^l'aurai tu puissé dans l'histoire les rois des cieux par hasard ?

_________________


pas de pitié pour les wyvernes
avatar
ratosier
GraphistHunter/Chercheur D'Infos

Messages : 183
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 23
Localisation : LONGEAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  Julien le Mar 2 Sep - 9:50

Un peu oui, et le pire, c'est pas fini Very Happy quoique.. je sais pas, je verrai quand on y sera ^^
avatar
Julien
AdminHunter

Messages : 95
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 26
Localisation : En Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE:A huntress story

Message  Nightmare-nero999* le Mar 2 Sep - 10:29

Ton histoire me plait,elle est marrrante,Genesis a été pris de FF7 il manque plus que l'aile noire,quand il a brulé le cadavre ca c'est marrant comme le massacre du khezu,j'ai hate de voir la suite.


Dernière édition par Nightmare-nero999* le Mar 2 Sep - 19:08, édité 1 fois
avatar
Nightmare-nero999*

Messages : 37
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 23
Localisation : En train de dormir tout en haut de la tour Eiffel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  Julien le Mar 2 Sep - 18:42

Aller hop, la suite Wink

Chapitre 10:

Jenny et Drake dormaient dans leurs lit géant au premier étage, la couverture était faite de peau de blango, un peu raide, mais quand meme suffisament douce, ils dormaient enlacés, apres une chaleureuse soirée... Quand soudain, les murs tremblèrent. Une premiere fois, le chasseur se réveilla en sursaut, réveillant sa compagne par la meme occasion. Il regarda autour de lui, le regard alerte.
"Recouche toi mon amour..., dit Jenny la voix endormie, en caressant le torse nu et musclé de son amant.
-J'ai entendu.. comme un rugissement ce soir, et la maison a tremblée... J'en suis sur.
-Hmm..."gémit-elle en s'étirant.
Les murs tremblèrent a nouveau, plus fort que la premiere fois. Et encore une fois. Un monstre rugit puissament, puis du bruit se fit entendre a l'étage, comme si une bete marchait au dessus de leurs tetes. Quelque chose tomba a terre, a l'étage, qui était aussi la salle d'armes du couple, salle, qui était quasiment vide, mis a part l'arc de la chasseuse et l'épée imposante de son amant.
"Je le savais, on se fait attaquer! chuchota Drake a sa charmante compagne, encore plus belle au réveil.
-Je te crois maintenant, qu'allons nous faire? lui demanda-t-elle, maintenant affollée.
-Je vais aller chercher nos armes, et nous essaierons de les repousser plus loin de la maison, on ne peux pas bien combattre ici.."
Et il se dirigea lentement vers les escaliers en colimacon, monta doucement. Arrivé a l'étage, il vit une petite créature, de pres d'un metre de haut, lui tournant le dos. Elle était a quatre pattes, et ne semblait pas l'avoir remarqué... Mais il l'entendait renifler, puis soudain, la bete se retourna, montrant a Drake que ce n'était qu'un Blango, mais elle le regardait avec un regard haineux a un point... Le jeune homme saisit son arme, et la projetta contre la bete, qu'il l'esquiva sans aucun problemes. L'homme laissa siffler un court juron entre ses belles dents parfaitement alignés et de la couleur de la neige, puis saisi l'une des fleches qui dépassait du carquoi de Jenny. Il la lanca avec une violence incroyable, et la fleche se planta dans l'une des pattes de l'animal, ce qui ne l'empecha pas de bondir incroyablement vite, et de s'en prendre au visage du chasseur, qu'il protégea heuresement de l'un de ses bras. Il ne put retenir un cri de douleur lorsque les griffes de la bete se plantèrent dans son bras, et il fut éclaboussé d'un liquide tiede et sombre a la lumiere de la lune. Mais la douleur ne l'empecha point de la repousser, et d'élancer sa lame, qui blessa l'oeil de l'animal, qui fuit par l'endroit de son arrivé, en bondissant vivement, la fleche toujours plantée dans l'une de ses pattes.
Le garcon redescendit, tendant son arc a Jenny, qui fut horrifiée par la blessure de Drake. Elle était profonde, d'une trentaine de centimetres, du haut du bras, descendant jusqu'a son avant bras. Le sang coulait a flot, et elle s'empressa de chercher une pierre antisceptique, alors que les rugissement bestiaux se faisaient de plus en plus fort, et les tremblements de plus en plus prononcés. La belle frotta la pierre sur la plaie de son amour, qui ne pu retenir un cri de douleur. Il s'empressa d'arracher une bande de leur couette, qu'il serra autour de la plaie. Ca faisait toujours mal, mais il fallait faire avec. Ils n'avaient pas de temps a perdre, et il ne voulait pas que tout le travail ait été fait pour rien. Il mis sa veste de cuir, ses gant, ses tassettes munies de nombreuses poches et capsules, et enfin ses jambiere. Le chapeau lui sembla etre de trop. Son amie elle était déja prete, et se faisait du souci pour lui, mais elle ne dit rien, et se dirigea vers le toit, tandis que Drake courait en bas, pour affronter les attaquants. Jenny préférrait le toit, qui lui conférait une meilleur visibilité, de meme que l'épieux, bien que jamais utilisé jusqu'a maintenant. Le chasseur regarda d'abord par l'une des "fenêtre", et manqua de peu de devenir borgne. Il avait vu. Leur ennemis étaient composés d'une horde de Blangos enragés et de deux monstrueux Blangongas, des Blangos arrivés a l'age adulte, et qui avaient survécus a de nombreux chasseurs, et ainsi développé une immense rage contre eux. Il ouvrit la porte, et évita un coup de griffe rageux de justesse. Il regardait vers le toit, et vit sa bien aimée, qui venait de faire chanter son arc. Il lui indiqua par un regard de s'occuper des Blangos pendant qu'il s'attaquait au Blangongas. L'une des deux créature donnait de monstrueux coups de poing contre les murs, tandis que l'autre ameutait les Blangos, qui surgissaient de la cime des arbres, de la profondeur de la foret, ils étaient partout. Jenny commenca a tirer des fleche, c'était une véritable pluie de fer et d'acire, les animaux était cloués sur place, et il en venait plus encore, elle en avait déja tué des dizaines. Le beau garcon quant a lui, avait les mains bien occupées a frapper les Blangongas. Il s'attaquait plutot a celui qui frappait les murs, pour sauver la maison si durement construite.
La fourure était dure, et les coups rebondissaient dessus, comme si chacun des poils étaient fait de fil de fer. Mais Drake réussit a traverser celle-ci. Un longue marque rouge se fit d'abord voir, et le sang commenca a couler, teignant sa fourure d'une couleur pourpre, noir a la lumiere lunaire.
Il enfonca une main dans l'une de ses poches, et saisi une sorte de petit couteau a lancer, mais il s'affala au sol et cracha dans la neige, et trois gouttes noires se formèrent dans celle-ci. Il toussa et cracha du sang un instant, se retourna, et vit qu'un des Blangos était derriere lui, mort maintenant, mais pas assez vite pour lui avoir évité ce coup de griffe. Jenny lui cria qu'elle était désolée, et c'est alors qu'un Blangos lui lanca un bloc de glace, qui la toucha a la nuque. Elle s'effondra sur le toi, dans un léger gémissement. Tous les Blangos se jettèrent alors sur Drake, qui lui, ne se battait que de plus belle, apres avoir bu une sorte de mixture rougeatre, a base de sang et de graines, qui lui conférèrent les forces d'un démons. Il se jetta sur le premier Blangonga, toujours occupé a sa besogne, et d'un monstrueux coup vertical, il lui coupa une pate, qui tressautait maintenant sur le sol, a cause des nerfs. La bete se retourna, et poussa un gémissement a en réveiller un Gravios endormi dans la lave. Mais le jeune homme était loin d'avoir fini, il enchana, lui trancha la machoire inférieure, qui vola a deux metres d'eux. La bete, semblait comme paralysée par la terreur, ou morte, le sang coulait a flot, la neige fondait sous le liquide noir comme de l'encre dans l'obscurité et tiède, apres etre passé par le coeur et projetté au cerveau, qui semblait comme sans vie. Le chasseur concentra toutes ses forces sur un dernier coup. Les pupilles du garcon s'étaient dilattées jusqu'a couvrir l'iris entiere, et meme le blanc de l'oeil, lui conférant une vue a 270°, lui permettant d'esquiver meme les attaques arrivant de dos. L'oeil était noir comme le vacuum infini de l'espace. Cela lui donnait un air de démon, ni plus ni moins, Ce dernier coup, fendit le crane du Blangonga, et toucha une bonne partie du dos, la bete s'affala par terre, s'enfoncant dans la neige, ses quelques nerfs encore actifs le faisaient remuer, mais il finit par s'arreter, et Drake lui asséna un autre coup, avec le dos de l'épée cette fois, pour lui briser les os. Sans se retourner, il vit d'innombrables Blangos, frissonnant de peur ou de rage, l'encercler petit a petit. Il vit aussi que sa compagne de chasse, mais aussi son amante, était allongée, inconsciente. Il vit son sang couler du toit, et eu peur soudain. Il effectua un impressionant saut, sans lacher son épée, qu'il portait avec facilité, malgré son poid incroyable, et il se retrouva sur le rebord de la fenetre du premier, apres quelques efforts, il se retrouva aux cotés de Jenny. Il la regarda un instant. Il entendit sa respiration, et meme son coeur battre. Tout ses sens avait gagné en accuité grace au liquide qu'il avait bu, une potion préparée par la femme du forgeron, qu'elle appellait Drogue du Démon. Il effectua un nouveau saut, son épée était restée aux cotés de sa compagne, toujours inconsciente. Il attrapa un épieux, enfonca celui-ci profondément dans le canon, jusqu'a atteindre le fond. Il s'assis sur la "chaise", car c'était plutot un tabouret, et, sans avoir cligné des yeux depuis l'ingurgitation du produit, il visa droit sur le deuxieme Blangonga, qui avait lui meme sauté sur le toit, faisant bruyament cracquer les poutres, situées dans la maison, et avait par la meme occasion ameuté tous ses enfants. Drake visa droit dans sa gueule, tira, et fut projetté en arriere par la détonnation, l'épieux s'envola, traversa deux Blangos s'étant interposés, et s'enfonca dans l'oeil gauche du Blangonga, lui traversa le crane, ressortit, traversa son corps, et l'entraina a terre, ou l'épieux s'enfonca, le Blangonga toujours empalé. La bete n'eut plus le moindre mouvement qui l'eut indiqué en vie. Elle était morte, le sang commencait a couler, tandis que celui de l'autre commencait a geler, de meme que celui de Drake, qui, soudain devint glacé. Ses yeux redevinrent normaux, soit d'un bleu-gris magnifique et froid. Ses lèvres tremblèrent, ses muscles se contractèrent, puis se décontractèrent, ses jambes ne lui permettaient plus de se relever. Il était trempé de sueur, se tira vers Jenny, et vit les Blangos, maintenant tous effrayés, il le voyait. L'un d'entre eux, celui qu'il avait blessé plus tot, s'avanca, le frappa violemment sur le crane, et Drake n'eut plus que le temps de les voir fuir, celui blessé a une pate un peu moins vite, lui lancant un dernier regard monstrueux, puis une belle lumiere bleu, et le bel homme s'effondra sur le ventre de Jenny, toujours inconsciente.
Il se réveilla le lendemain matin, dans son lit, il tenta de se lever, mais hurla de douleur et tomba sur le lit. Jenny arriva en courant, presque nue, elle n'avait qu'une légère jupe de cuir et une sorte de brassard autour de la poitrine, des bandages a la nuques, ou elle avait été blessée deux jours plus tot. Drake quand a lui, avait maintenant guérit, ou du moins presque entierement, grace a la potion démoniaque de la vieille, qui apparament renfermait de nombreux secrets. jenny lui raconta alors la fin de la nuit, que Drake avait ratée.
"Quand je me suis réveillée, je saignais légèrement a la nuque, et tu étais endormis sur ma poitrine, blessé a plusieurs endroits, commenca-t-elle doucement, en caressant les beaux cheveux noirs de son amant. Autour de nuit, j'ai revu les Kirins, moins nombreux, mais ils étaient la. C'était un véritable carnage, partout des Blangos mort, par toi ou moi, et surtout, les deux Blangongas. Tu les as vraiment abimés, mais j'ai pu en tirer quelque chose..
-Comment vas-t.. HMMM! hurla-t-il de douleur. Sa machoire elle aussi le lancinait.
-Tais toi chéri, tu as toi aussi plusieurs fractures, rien de tres grave, mais c'est douloureux. Et puis cette Drogue a de nombreux effets secondaires, ressentir d'atroces douleurs est l'un d'entres eux, lui dit-elle doucement. Elle placa ses deux mains a coté du visage de Drake, se baissa doucement, et l'embrassa sensuellement. Tu es beau... Ces Kirins, ils ont tué d'autres Blangos, et nous ont protégé je crois, pas mal des cadavres étaient brulés aussi... C'est une chance que nous ne sommes morts congelés, lui murmura-t-elle a l'oreille, en en profitant pour mordouiller celle-ci avant de descendre a son cou et l'embrasser.
-Hmm", gémit le chasseur, et pas de douleur cette fois.
Mais Jenny en resta a la, et lui apporta son repas, et le nourit doucement, car il était toujours presque incapable d'effectuer le moindre mouvement. Il se souviendrait longtemps de ce combat apparament. Ils n'avaient plus entendu quoique ce soit des gardes, et ils recommencaient doucement mais surement leur vie, sans oublié de rendre visite aux vieux.

Voila les gens, j'espere que ca vous plait, laissez des commentaires.


Dernière édition par Julien le Mar 2 Sep - 23:21, édité 1 fois
avatar
Julien
AdminHunter

Messages : 95
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 26
Localisation : En Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  ratosier le Mar 2 Sep - 23:09

géniale et le moment :elle arriva presque nues est très marrant sa peut réconforter les blesser on va dire xD

_________________


pas de pitié pour les wyvernes
avatar
ratosier
GraphistHunter/Chercheur D'Infos

Messages : 183
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 23
Localisation : LONGEAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  Julien le Mer 3 Sep - 12:11

Chapitre 11

Apres une semaine au lit les douleurs de Drake commencèrent a se faire moins importantes, les fractures, pas tres importantes, guérissait vite. Il avait un impressionant pourvoir de guérison. Ils rassemblèrent leurs composants de Blangonga, et se mirent en route pour le village, et n’eurent aucun probleme pour rejoindre le village, tous les Blangos semblaient s’etre cachés, ou semblaient avoir disparu de la foret. De meme, plus d’attaques depuis la derniere soirée. Rien, le silence. Arrivé au village, ils virent de nouvelles affiches, avec un nouveau symbole dessus. Apparament, l’armée anti-wivern avait été réquisitionnée pour partir a la recherche de Drake et Jenny. Jenny, tenait toujours son arc dans son dos, un arc de haute technologie, que l’on pouvait plier, de facon a le transporter plus simplement. Son arc, toujours le meme, les belles fleches de fer, avec une capsule d’eau éclatant sur la bete a l’impacte, une piece de maitre.
Mais ils allaient chez le vieux fou pour autre chose que pour un arc cette fois. Ils lui montrèrent leurs composants, le vieux les observa avec des lunettes spéciales, permettant de voir la dureté du matériel entre autre. Ils avaient entre autre trouvé des pierres transparentes, bleutées, telle de la glace ne fondant jamais. Le vieux observa la jeune femme attentivement, tout en grognant. Le jeune homme ne pouvait voir ca, a chaque fois qu’ils allaient chez ce vieillard, c’était pareil. Mais bon, c’est grace a lui qu’ils auraient de nouvelles armes, pour enfin en changer, car les leurs se faisaient vieille, et commencaient meme a fissurer. Le vieux se redressa, mais on ne remarqua guere de différence, il savanca vers Drake, lui tendi sa main ouverte, qu’il saisit et secoua, en le remerciant.
« Je peux essayer de vous faire un katana glacé, tres effectif et rapide, vous allez voir, c’est une nouvelle expérience apres les épées lourds. Les katanas sont plus faciles a manier, plus légers, et donc plus rapide. Mais la lame est bien moins imposante, ce que la rend moins défensive, je vous préviens. Les maitres des katanas peuvent meme se servir du fourreau de leur arme pour se battre, et ainsi en faire de puissantes lames doubles, dit-il de sa petite voix chevrotante et vieille. Il s’y connaissait vraiment apparament.
-Je veux que vous me fassiez ce célebre katana, je me ferai une joie d’entrer dans les secrets de l’arme, et devenir un maitre, dit-il en s’agenouillant devant lui, la tete baissée, en signe de profond respect, tout en pensant au fait qu’il était déja maitre de l’arme.
-Eh bien, vous me semblez bien enthousiaste.. je vais le faire, revenez dans quelques jours, d’ici la ce sera surement fait... et il se retourna vers ses matériaux, qu’il rassembla tranquilement, en se laissant du temps. Et la jeune femme alors, elle ne veut rien ? Je crois avoir trop de composants pour un katana, il m’en restera surement de quoi faire des véritables lames doubles de maitre... Et puis, je peux toujours en commander en plus, mais cela vous coutera...
-Euhm.. Oui, pourquoi pas, dit-elle timidement, un peu étonnée par l’attention du vieux.
-Tres bien, tres bien ma jolie.. » murmura-t-il dans sa barbe.
Drake se retint. Ils repartirent, et le jeune homme ne put s’empecher de frapper contre la porte a leur sortie. Il laissa meme siffler quelques jurons, ou du moins c’est ce que cru entendre Jenny, qui l’embrassa en se pendant a son cou. Ils sortirent du village, et ils virent des hommes lourdement armés. Certains portaient des lances, d’autres des fusarbaletes, et surtout, de monstrueux canons. Certains se déplacaient sur des Aptonoth blanc, cousins directes des Aptonoth, s’étant adaptés au climat glacial. Heureusement, ils étaient déja hors du village, et les hommes ne les avaient vu sortir de chez le forgeron. Un premier homme les appercut, et s’élanca vers eux, puis, a une dizaine de metres, les reconnus. Il hurla aux autre de rappliquer, et ce fut vite le cas, avant tous les autres, un homme, tres haut de taille, bien batti. Il releva sa visiere, et le jeune chasseur l’appercu. C’était l’homme dont tant on parlait, que tout le monde connaissait aussi sous le nom de Pourfendeur de Wivern, aussi général renommé de l’armée de Hokaido. Son regard était vif comme l’éclair, froid et dur. Il avait un regard impressionant, s’il ne faisait pas aussi froid, le beau garcon aurait commencé a suer, il le savait. Le Pourfendeur hurla a ses hommes de se dépecher, et de ne pas les laisser fuir. Il avait la voix forte, qui portait loin, et le couple comprit parfaitement que « les deux enfoirés », c’était eux, et qu’il les voulait morts. Sa voix était profonde et caverneuse, et incitait l’armée a obéir, sous peine de mort. Malgré son age, il semblait approcher de la cinquentaine, il était parfaitement entrainé, et progressait plus rapidement que toute son armée, composées de jeunes hommes, voir meme de garconnets. Il avait un impressionante arme, toute d’acier, avec l’insigne de l’armée de part et d’autre, une sorte de Lion crachant des flammes, tel un Teostra, dressé sur les pattes arrières. Son armure, semblait lourde, ce qui ne l’empechait pourtant d’avancer. Elle était d’un noir profond, criblé de quelques taches rougeatres. Si son armure n’était de pierre, elle devait appartenir a un wivern fort dur. Le Pourfendeur parvint a les rattraper, et meme a leur couper tout échapatoire possible dans la foret. Les deux compagnons étaient piégés. L’impressionant homme s’adressa a Drake.
« Vous n’avez aucune chance, n’essayez pas de fuir, sa voix, caverneuse, faisait trembler les légeres cottes de fer des amants.
-Je crois que vous ne savez a qui vous vous adressez, mon Général, sauf votre respect, je vous prierai de vous écarter, dit calmement le garcon, en enfoncant la main dans l’une de ses poches situées sur ses tassettes. Il en tira des petites boules grisatres, et en donna cinq a sa compagne.
-Oh que si je le sais, vous avez enfreint diverses regles de l’Académie, qui je vous le rappelle, m’a formé, et vous avez fuit clandestinement dans mon continent, en agissant de la sorte, vous etes devenu les ennemis n°1 d’Hokaido et d’Akihito, poursuivit-il, cette fois-ci, plus menacant, et dégainant son espece d’arme, fort étrange, elle ressemblait a une lance et a un canon a la fois, et Drake n’en avait jamais vu de semblable. Il prit aussi sont bouclier, énorme, dans la main gauche.
-Je vous aurais prévenu, ironisa Drake, qui pourtant était désavantagé. Il se tourna vers Jenny, et lui chuchota : vas-y ma chérie, montre leur de quoi tu es capable ! »
Et elle s’exécuta. Elle attrapa son arc, qui sous la pression de ses doigts se déplia a la vitesse de l’éclair, des flèches déja préparées volèrent vers l’armée, et transperca la gorge de deux malheureux soldats, qui s’affalèrent dans la neige, sous le regard horrifié des autres.
« Laissez-nous passer mon Général, nous ne voulons pas tuer inutilement, il le regardait un sourire narquois au lèvres, ce qui fit enrager le Pourfendeur.
-Allez-vous faire foutre !Hurla-t-il a pleine gorge.
-Tout a fait », répondit le beau jeune homme, toujours dans l’ironie.
Jenny fit chanter son arc, trois autres tombèrent, a peine endommagés pourtant. La neige se teignait peu a peu de rouge, et le Général s’élanca, l’arme brandit. Celle-ci commenca a laisser apparaitre une incroyable flamme, passant du rouge au bleu. L’homme lui meme trmblait de la puissance exercée pour tenir l’arme en place. Et une puissance dévastatrice fut relachée, une boule de feu digne du feu infernal d’un Rathalos se précipita vers les amants, qui, de justesse évitèrent la flamme, qui fit fondre toute la neige, laissant place a de l’herbe, a présent carbonisée. Drake lacha un petit juron, Jenny, lui tenait la main, et lui fit signe qu’il était temps de fuir. C’est alors que les soldats, sous les ordres du lieutenants, s’élancèrent pour ceux armés d’une lance, et tirèrent pour ceux avec des fusarbaletes. Drake balanca les petites boules, qui aussitot s’enflammèrent et produirent une tres épaisse fumée blanche. Les cris enragés des soldats se faisaient entendre, mais avant tout ceux du général, hors de lui. Jenny envoya alors un flacon derriere elle, qui produisit un impressionant flash, digne d’un Gypcéros. Les chasseurs se précipitèrent vers la foret, et purent encore entendre les jurons enragés du Général, de meme qu’une nouvelle déflagration. Ils ne céssèrent plus de courir, le jeune homme commencait a comprendre la gravité de la situation, ils étaient seuls, dans la foret, quasiment sans armes, avec toute une armée derriere eux, et pire que tou, le Pourfendeur de Wivern lui meme, le plus grand soldat connu en ce monde, ayant tué plus de wiverns qu’une quelconque autre personne. Apres les évennements passés, ils disposaient d’un peu de temps, grace a la foret, et a la nuit se levant. De meme, l’armée n’agissait jamais sans plan, et ils ne seraient pas trop rapide pour en établir un digne de nos héros.
La nuit meme, Jenny sortit, pour chercher du bois, et fut attirée par des hénissements tres bruyants, et de puissants flashs de lumiere. Ils étaient maintenant habitués aux hénissements des Kirins, mais les flashs lui semblèrent inquiétants. Elle se précipita vers l’endroit, et se cacha dans les buissons, et observa la sène. Un beau Kirin, au yeux embrasés, était face a un deuxieme animal, bien plus grand et imposant, et un oeil crevé apparament. Le premier saignait au flanc gauche, et boitait légerement. Lorsqu’elle vit le deuxieme s’élancer vers l’autre, la corne pointant vers le coeur de la pauvre bete, elle décocha trois flèches, plus par reflexe que par reflexion, et tira sur l’agresseur, qui stoppa net, et se mit alors a luire d’une lumiere argentée. Le premier recula, en boitant, tandis que le monstre sélanca cette fois vers le buisson de Jenny, sur lequel tomba un éclair, qu’elle eu le bonheur d’éviter. Elle évita aussi la corne, mais fut fortement bousculée, et tomba a terre. Elle ramaca son arc, et trempa les flèches dans du poison préparé par la vieille. Elle tira inlassablement sur la créature odieuse, qui continuait de charger, et qui semblait tout a fait insensible. Le beau chassseur fut attiré par les bruit et les hénissements, il se précipita hors de leur fort, sa longué épée trainait dans la neige, derriere lui. Il arriva et vit comment Jenny se battait contre le monstre, et évitait ses charges et ses éclairs dont la couleur variait du bleu au rouge.C’est alors que le premier Kirin surgit, frappant l’autre de ses sabots, avant de laisser pleuvoir les éclairs sur son adversaire. La bete fut projettée en arriere, et Jenny tira d’innombrable flèches sur la cornes de celle-ci, le chasseur lui, s’élanca, l’épée brandie, et la laissa lourdement retomber sur la tete de la bete, et la lumiere s’éteignit, il n’y avait plus qu’eux, la lune, et l’animal au regard flamboyant, qui tomba a terre. Jenny s’occupa de ses blessures, et pria son amant de dépecer l’autre. Tous deux, ils trainèrent la lourde créature dans leur petit fort, ou ils s’occupèrent de lui deux jours durant. Aucune nouvelle de l’armée jusqu’a la. Ils relachèrent la bete, guérie, qui pourtant ne retourna pas dans les profondeurs de la forets, mais restait proche de la maison. La nuit parfois, on l’entendait hénir, et de grands flashs réveillaient le couple, et l’on trouvait parfois des cadavres totalement carbonisés, méconnaissables.
Le lendemain, apres cinq jours, le couple s’orientait a nouveau vers le village, pour récupérer leurs armes, qui étaient finies, d’apres le message envoyé par un aigle dressé du vieillard. Il avait par-dessus eux leur couverture en Blango, pour se camoufler. Le village était devenue une vrai forteresse. Autour de la muraille de bois, des fossés garnis de pieux pointants vers le ciel, des tentes partout, dans lesquelles vivaient les soldats, l’une, plus grande que les autres, et noire, contrairement aux autres, qui étaient toutes blanches. Ce ne fut pas une tache facile que de se rendre a l’intérieur du village, chez le vieillard. Tout était fortement gardé, et les amoureux avaient du utiliser deux de leurs bombes somnifère pour éviter l’alarme. Enfin il frappèrent a la porte du forgeron, dés l’ouverture de celle-ci, ils tombèrent dans la maison, soulagés. Le vieillard leur parla de la vie maintenant que l’armée avait investie les lieux, et leur dit de fuir, que d’apres ce qu’il avait pu entendre, ils passeraient bientot a l’attaque. Il leur montra leurs armes.
avatar
Julien
AdminHunter

Messages : 95
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 26
Localisation : En Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  Julien le Mer 3 Sep - 13:10

Celle de Drake, rangée dans un beau fourreau de cuir et de fourrure de Blangonga, était légere et maniable, comme tous bons katanas. Il l’agita un peu en l’air, avant de sortir la longue lame tranchante. Elle était d’un bleu cristalin, comme de l’eau glacée a tres basse température. Le manche, quant a lui, était recouvert d’une douce fourure, n’empéchant pas la haute maniabilité de l’arme, qui tenait en main tres facilement. L’épée était vraiment tres belle.
Celles de Jenny, étaient doubles. Le vieux les lui tendies, mais elle cru d’abord que ce n’était qu’une simple lame, mais l’on pouvait en fait séparer et fusionner les lames, d’un bleu pale et froid, par endroit repassé de fourure de Blangonga, de fer et de ces étranges cristaux qu’ils avaient trouvé. Cette construction permettait une grande possibilité d’attaques et d’effet de surprise lors du combat. Elle les fit tournoyer, les fusionnait, les détachait, puis les rangea par-dessus son arc, qu’elle portait toujours dans le dos. Elle n’avait pas l’intention d’abandonner son arme préférée. Ils ressortirent de la maison, silencieusement, armés de belles armes, mais la maison était cernée par l’armée. Quelqu’un avait du les voir y entrer, et on les avait attendus jusqu’a leur sortie. Le chasseur s’en était douté, et avait d’hors et déja des fumigenes en main, qu’il combinat avec des somnifères. Il couvrit lentement sa bouche de son écharpe, Jenny en fit de meme, et il fit éclater ses bombes. On entenditles bruits sourd de corps chuttant, inconscients. Il saisit une fiole, qui balanca en l’air. Cela produisit un énorme flash, qui les débarassa des hommes restant, et ils purent prendre de l’avance, et fuir dans la foret, mais ils étaient maintenant poursuivis par l’armée. Jenny monta sur le toit dés son arrivé, banda son arc et se prépara a faire pleuvoir des fleches. Elle s’allongea sur le toit, pour ne pas etre touchée trop facilement. Drake quant a lui, aiguisa sa longue et lourde épée, pour une dernier combat qu’il mènerait avec, avant de la planter dans quelque roches, pour marquer son existence aussi en ce continent.
C’est alors qu’une énorme pointe traversa le mur du rez-de-chaussé du fort. Ca avait commencé, et les deux chasseurs avaient toute l’armée contre eux, aucun allié a leur coté. Il entendit sa belle tirer des flèches, et savait que des adversaires étaient déja tombés. Drake monta sur le toit, saisi le dernier épieux, et visa l’une des machines de guerre de l’armée, encore a une cinquantaine de mètres d’eux. Il tira, et celle-ci vola en éclat quelques instants apres. La jeune femme quand a elle, tirait sans cesse, et les corps tombaient, pas assez vifs pour éviter les flèches, mais il en venait toujours plus. L’artillerie ennemie s’arreta, sembla charger leurs barillets, et tira une pluie de munitions, qui touchèrent la facade nord de la maison, et siflèrent aux oreilles de la chasseresse et son amant. La réponse fut rapide, elle décocha cinq flèches, qui allèrent se ficher dans les gorges, les front et les yeux des pauvres soldats. Mais ils avancèrent, comme si de rien était, menés par le Pourfendeur, plus rageux que jamais. Ils n’étaient plus qu’a une dizaine de metres. Il sortit son arme, et le bruit de la déflagration se fit entendre. La boule de feu avala tout sur son passage, fit fondre la neige et la glace, bruler les arbres, pour enfin éclater violament sur la demeure, engendrant une gerbe de flammes. Jenny avait presque achevé tous les artilleurs ennemis, mais c’est alors que deux des canons adverses firent entendre un bruit d’explosions. D’énormes boulets volèrent a leur rencontre, et démolirent le toit. Les deux chasseurs furent projettés a terre, sans trop de mal grace a la neige ayant amortit leur chute.
Soudain, Drake fut blesséa l’épaule gauche. Il lacha sa lame, et sauta sur l’homme l’ayant agressé, avant de lui briser la nuque. Il attrapa sa lance, et la lui planta dans le coeur, traversa son homoplate gauche, et la lance se planta profondément dans la terre. Les autres lanciers étaient horrifiés, mais ils n’eurent plus que quelques instants de terreur a vivre, avant d’etre tués par Jenny, par derriere, de quelque lame dans le dos, ou de gorges tranchées. Le combat ne dura guere; les assaillants craignait le jeune couple, et restait trop loin pour frapper, tandis que la belle chasseuse sautait entre les arbres et assenait de violent coups de lame dans quelque épaules ou cranes a portée d'attaque. Malgré la distance séparant les chasseurs des soldats, certains, plus courageux que d'autres, lancaient leur lance, dans un ultime essai de blesser les deux combattants, avant de mourir, blessé a mort, dans une gerbe de sang, qui gelait avant meme de quitter les corps.
Plus aucun soldat n’était en vie, ou du moins, aucun ne se montrait plus, mis appart le Pourfendeur, qui avait maintenant détruit le fort. Il se retourna lentement, arracha son casque dans un cri monstrueux, devant le carnage s’affichant a lui. Des morts partout, la neige, plus rouge que blanche, la neige fondue, des cadavres carbonisés, et le couple, saignant de parts et d’autres ou ils avaient été blessés. Dans le regard de l’homme brulait un feu infernal. Il jetta son bouclier a ses cotés, s’avvanca de Drake, lance pointant vers son coeur.
« Quelles monstres etes-vous pour tuer tant d’hommes innocents ? demanda-t-il, la voix tremblant de rage.
-Nous ne sommes pas des monstres, nous ne faisons que nous défendre, nous ne tuons pas des hommes, mais des crétins ayant vendu leurs ames a l’armée et a l’injustice de l’Académie, dit Drake, cette fois sérieux, le regard plongé dans le lac glacé qu’était les yeux du Général.
-Tais-toi ! hurla-t-il, avant de tenter de perforer le corps du jeune homme, qui évita l’arme.
-Voyez ce que vous faites Général, encore une fois, vous tentez de tuer, etes-vous sur que nous sommes vraiment coupable ? Nous avons tué pour nous défendre, rien de plus », il parla calmement ne cherchant pas a se battre, il voulait éviter un affrontement.
Mais le Pourfendeur s’élanca, une nouvelle fois, il ne placa pas son coup, qui l’homme face a lui évita. Celui-ci saisi le manche de son arme, et fit lentement glisser celle-ci hors de son fourreau, avant de la placer a droite de lui, pret a se battre. Il n’avait plus d’autre solution. Jenny, elle, saisit aussi sa lame, qu’elle tenait a deux mains, malgré sa petite taille et son faible poid. Drake lui dit de le laisser se battre seul, et elle recula. Le soldat attaquait, avec une grande vitesse, trois fois de suite, le chasseur para deux des coups, évita de justesse le troisieme, avant d’etre surpris par un faible jet de flamme provenant de la lance, qui lui brula légèrement l’épaule. Le tueur de Dragon le regardait, l’air fier de lui, sans avoir perdu ne serait-ce qu’un peu de sa rage. Enervé par la douleur, le garcon effectua une rapide attaque piquée, que son adversaire évita, facilement, en frappant sur le plat de la lame, qui était assez large pour le style d’arme qui était le katana. Mais Drake profita de la main trainante du Général pour tourner sa lame, et frapper rapidement sur l’épaule de celui-ci, a un point moins bien protégé de l’armure de roc noir de l’homme. Celui-ci poussa un juron, avant de frapper de sa lance l’épaule du jeune homme, déja blessé auparavant. Il cria de douleur, et fit un rapide saut en arriere, pour mettre un écart entre lui et l’homme. Ces quelques attaques c’étaient passées en deux secondes pas plus, ce n’étaient pas des débutants qui s’affrontaient.
Drake se tenait l’épaule de la main droite, la gauche tenait son arme. Le soldat, se moquait de sa blessure apparament, et apprétait une infernale déflagration, pour changer. Le feu devint rouge, puis bleu, et la boule de feu fut précipité sur le beau garcon, qui l’évita, mais sentit l’infernale chaleur, qu’il oublia vite en touchant sa lame. Il fit un saut en avant, et enchaina alors une suite de mouvements rapides avec son arme, qu’il tenait maintenant de la main droite, et la maniait d’une incroyable facilité. Les arbres tombaient autour d’eux, le Général reculait, en parrant plus ou moins de sa lance, mais finalement, fut coincé par un arbre derriere lui. Drake feinta, se retourna pour gagner en puissance, et fissura fortement l’armure du Pourfendeur, ce qu’il avait cherché a faire. Il se fit repousser d’un coup de pied, puis ce fut l’homme qui enchaina les attaques, moins rapides que celles du chasseur, mais il enchainait parfois ses attaques par des petites boules de flammes, qui énervaient incroyablement notre héro, et, il senti un liquide chaud couler le long de sa jambe, avant d’etre transercé par une douleur atroce a la cuisse. Il venait de se faire perforer la cuisse par la pointe de la lance, qui était terriblement chaude a cause de la déflagration et des jets de flammes réguliers de son arme. Il profita d’un moment d’inactivité ensuivant l’attaque de son ennemi pour frapper de nouvelles fois sur l’armure, qui se fissurait de plus en plus, avant de laisser paraitre le torse nu et musclé du Tueur de Dragons.
Le jeune homme y enfonca profondément sa lame, qu’il fit rapidement glisser vers le haut, mouvement habituel a ceux maitrisant les katanas, rappellant fortement au suicide des samourais. L’homme cracha son propre sang, et tomba a terre, et lacha meme son arme. Il commenca a chuchoter quelques mots, que Drake eu peine a comprendre. Quand il entendit « Enfoiré ! », il lui trancha la tete, avant de s’affaler a terre, les mains sur ses blessures, katana dans la neige. Jenny se précipita vers lui, deux fioles dans les mains déja. Elle déversa le premier liquide sur les plaies, ce qui provoqua un cri de douleur de son amant, elle l’embrassa rapidement, et le bel homme en profita pour lui caresser rapidement le visage, sur lequel perlait de petites gouttes de sueur. Elle frotta alors les plaies, ne saignant plus, d’une antisceptic d’autant plus puissant que le fut le cri relaché par le chasseur. C’est alors qu’un petit homme apparu, barillet pointé vers eux. L’expert chasseur se releva, saisit son katana, et le rangea dans son fourreau.
« Pas un geste, dit-timidement l’homme, d’une voix assez clair, comme s’il n’avait mué.
-Sinon quoi, ironisa le chasseur.
-Ne sois pas si agressif, tu vois bien qu’il est encore jeune, lui dit doucement Jenny. Qui es-tu ? » s’adressa-t-elle au petit personnage.
Il arracha son casque, pour laisser paraitre une chevelure blonde, et des yeux tout aussi froid que ceux de son père, mais moins hargneux.
« Je suis Quentin, le fils du Général, fit-il.
-Tu parles de lui ? demanda Drake en montrant le cadavre devant lui d’un signe de la tete.
-Papa.. Qui lui a fait ca ?! hurla-t-il en agitant son fusarbalete.
-C’est moi, fit le jeune homme simplement, sans la moindre pointe de tristesse.
-Enfoirés ! cria le garconnet, et il pointa son fusil sur le visage de son opposant.
-Du calme le gamin », répondit-il narquois, en sortant doucement son katana du fourreau.
Et Quentin tira. La balle fut fendue en deux, et l’instant suivant, l’assassin de son pere se retrouvait derriere le fils, tranchant de la lame tournée vers la gorge de l’enfant, qui déglutit fortement. Jenny se précipita entre eux, et les sépara vivement. En s’adressant a Drake,
« Laisse le, tu as tué son pere, laisse le maintenant, c’est assez dur pour lui, puis, a Quentin. Vas-t-en, on a pas besoin de tuer plus de gens encore !
-Tu as de la chance nabot, lui dit le chasseur, le regard noir.
-JE ME VENGERAI , DE MEME QUE MON PERE !! », hurla-t-il, avant de se retourner et de courir dans la foret, loin d’eux, loin de tout cela, les pensées rivées a la mort de son pere, a ce tueur, a sa haine.
Et les deux amoureux restèrent la, apres le carnage, Drake rangea enfin son katana, prit son épée longue, qu’il enfonca profondément dans le sol gelé du nord.

Voili voilou les gens, commentaires?


Dernière édition par Julien le Dim 28 Déc - 0:28, édité 2 fois
avatar
Julien
AdminHunter

Messages : 95
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 26
Localisation : En Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  ratosier le Mer 3 Sep - 14:06

mon commentaire ?déja je suis pas un nabot je suis en train de mué et je suis pas un gamin sinon superbe histoire que de l'action que du bonheur quoi ^^

_________________


pas de pitié pour les wyvernes
avatar
ratosier
GraphistHunter/Chercheur D'Infos

Messages : 183
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 23
Localisation : LONGEAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  Julien le Mer 3 Sep - 14:24

comme je disais, c'est qu'une histoire, et j'ai dit qu'il n'a pas encore mué, genre il est en train t'sais?
Et puis si, Quentin de l'histoire est un nabot, ou en tous cas il en a l'air, déja avec sa petite voix et le peu de muscle Wink mais t'en fais pas, ca va s'arranger.. tu connais a peu pres la suite, je t'en ai parlé hier soir.
avatar
Julien
AdminHunter

Messages : 95
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 26
Localisation : En Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  ratosier le Sam 6 Sep - 0:16

j'ai quand meme 13 ans mais c'est vrai j'ai pas de muscles xDDD

_________________


pas de pitié pour les wyvernes
avatar
ratosier
GraphistHunter/Chercheur D'Infos

Messages : 183
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 23
Localisation : LONGEAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE:A huntress story

Message  Nightmare-nero999* le Jeu 11 Sep - 21:33

Faut soulever les alteres et faires les acroupissements,Quentin Cool Cool
avatar
Nightmare-nero999*

Messages : 37
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 23
Localisation : En train de dormir tout en haut de la tour Eiffel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  ratosier le Ven 12 Sep - 13:37

m'enerve pas ou je vais me transformer en hulk xD Laughing aller stop le flood

_________________


pas de pitié pour les wyvernes
avatar
ratosier
GraphistHunter/Chercheur D'Infos

Messages : 183
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 23
Localisation : LONGEAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE:A huntress story

Message  Nightmare-nero999* le Ven 12 Sep - 17:33

Et moi en sephiroth,c'est fini pour toi. Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Nightmare-nero999*

Messages : 37
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 23
Localisation : En train de dormir tout en haut de la tour Eiffel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  ratosier le Lun 15 Sep - 21:58

sephirot je le taille avec mes doigts de pied

ALLER STOP

JULIEN MET LA SUITE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


EDIT:Tiens je t'ai fait une petite sign sephirot (je crois que tu parle de lui xD)

attention elle est moche

Spoiler:

_________________


pas de pitié pour les wyvernes
avatar
ratosier
GraphistHunter/Chercheur D'Infos

Messages : 183
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 23
Localisation : LONGEAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

RE:A huntress story

Message  Nightmare-nero999* le Mar 16 Sep - 20:15

XD Merci pour le sephiroth,il est pas mal ce Sephiroth quand meme mais il y a ce truc qui ressemble a un dragon.Jai deux choses a demander.

1:tu vas continuer les rois des cieux?
2:Tu peux me passer ton adresse MSN,s'il te plait?
avatar
Nightmare-nero999*

Messages : 37
Date d'inscription : 24/08/2008
Age : 23
Localisation : En train de dormir tout en haut de la tour Eiffel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  ratosier le Mer 17 Sep - 15:24

oui je vais bientot mettre la suite est mon msn c'est

christopheg500@msn.com

_________________


pas de pitié pour les wyvernes
avatar
ratosier
GraphistHunter/Chercheur D'Infos

Messages : 183
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 23
Localisation : LONGEAU

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A huntress' story

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum